Interview VB2 Maroquinerie

VB2 maroquinerie logoNous avons rencontré Valérie, ingénieur en physique devenue artisane maroquinier

Valérie Bosso est ingénieur en physique… au départ. Car sa vie professionnelle n’est pas un long fleuve tranquille, elle a exercé de nombreux métiers, toujours prête à relever de nouveaux défis. Et son dernier n’est pas le plus facile : lancer sa petite entreprise de maroquinerie.

C’est en remontant la rue Ménilmontant tous les matins pour se rendre au siège de FACE Paris (Fondation Agir Contre l’Exclusion) où elle exerce un mécénat de compétences sur la valorisation de l’apprentissage que Valérie décide de s’essayer à la maroquinerie en voyant travailler les élèves de tous âges de l’école Atelier Toolbox!

La mère et 3 des grands-parents de Valérie étaient artisans, son grand-père était d’ailleurs écailliste, un métier devenu très rare. Produire quelque chose elle aussi de ses mains, fabriquer du concret, devient une évidence, un besoin. A quelques années de la retraite, Valérie a trouvé sa transition douce vers un tout autre mode de vie.

VB2 maroquinerieValérie trouve son inspiration dans un dessin, une peluche, un morceau de tissu. Pour le moment, son inspiration est limitée aux petites pièces qu’elle peut réaliser à la main dans son atelier. Elle a un petit carnet où elle note les idées qui lui passent par la tête. Elle continue à prendre des cours au Sellier de Navarre (Paris 18) ce qui lui permet d’utiliser les machines pour coudre ou amincir le cuir et de faire de plus grosses pièces, des sacs par exemple. Ce que Valérie préfère, c’est sentir ses doigts progresser et s’endurcir, devenir plus habiles chaque jour. Elle n’a pas envie de faire de la masse, juste des petites séries, créer ses propres patrons et leur donner corps.

Le passé professionnel de Valérie lui permet de prendre du recul et apprécier ce nouveau métier dans toute sa complexité où se mêle l’enthousiasme de créer, de prendre du plaisir à faire des choses que l’on aime, satisfaire les clients, mais aussi les longues heures à travailler la matière, à toujours apprendre de nouvelles techniques, à se faire connaître, et promouvoir son entreprise.

Car être artisan, c’est être son propre patron, c’est créer et gérer l’administratif, le marketing, la vente … et pour se lancer il faut avoir du temps et savoir où chercher.

Valérie n’a pas eu d’aide financière particulière, mais elle souhaite souligner le travail remarquable de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA-IDF) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI-IDF). Elle y a trouvé de nombreux conseils et des formations gratuites sur les réseaux sociaux, sur comment se présenter comme artisan, assumer sa créativité, ses prix, sa différence d’échelle.

Les conseils de Valérie

Le conseil de Valérie aux personnes qui hésitent à se lancer :

  • aller visiter les écoles et les entreprises qui préparent aux métiers d’artisans (se déplacer pour comprendre) ;
  • ne pas se mettre de blocage et ne jamais hésiter à demander, mais ne pas se mettre en risque financier avec trop de salons ou d’achats de machines par exemple ;
  • se rapprocher des CMA & CCI locales pour les aides financières et les aides de compétences, en particulier pour tous les actes administratifs de création d’entreprise ;
  • se rapprocher des collectivités pour développer ses points de vente (Marché de noël, magasin de créateurs, …) ;
  • lancer une campagne de Crowdfunding pour se faire connaître et créer sa première trésorerie ;
  • ne pas avoir peur ni honte de demander.
VB2 maroquinerie
VB2 maroquinerie
VB2 maroquinerie

Le métier d’artisan peut faire peur, l’éducation nationale ne le valorise pas assez, les métiers techniques sont encore trop associés à l’échec scolaire, il est difficile de gagner sa vie et ça fait surement peur (à commencer aux parents), il y a de nombreux obstacles à passer pour se lancer, mais on peut y faire des belles carrières, et y être très heureux. Les artisans n’ont malheureusement pas toujours le temps d’accueillir des jeunes pour leur faire connaître et leur partager leur passion, leur donner envie, et finalement il est difficile de se représenter le travail au quotidien d’un artisan. C’est pour cela que nous avons décidé sur 2022 de vous proposer une série d’interviews qui mettra en avant des savoir-faire.  

Nous avons adoré cet échange avec Valérie car il nous a conforté dans l’objectif de Cmylocal avec son réseau de partenariat : créer un réseau de confiance, proposer des échanges, des conseils, des petites sessions de formations. D‘ailleurs si vous voulez nous aider à faire grandir Cmylocal, vous pouvez répondre à notre court questionnaire (5 min, pas plus !).

VB2 maroquinerie

 

Retrouvez Valérie sur sa boutique Etsy VB2 Maroquinerie